jeudi 2 juin 2016

Ma campagne contre ta ville? Non merci ^^

Hello ^^

Voila deux heures que je regarde mon clavier en panne d'inspiration (oui, oui, ça m'arrive) en me disant: je veux écrire mais je ne sais pas quoi. Ce qui m'avance autant qu'un pacemaker à un mort (ma variante de l’emplâtre/pansement sur la jambe de bois...)


En me perdant sur le net je suis tombée sur cet article Ma ville contre ta campagne? Jamais! et j'ai eu soudainement envie d'en prendre le contre pied. Moi, contrariante, mais non... * sifflote*

Du coup, comme j'ai moi même testé la différence ville/campagne, je vais t'expliquer pourquoi je reste une gueuse des champs de blés...

J’habite un "village dortoir", sous cette appellation de mon cru se cache une vérité: de 7h à 17h c'est vide, on dirait un village fantôme. Et pour cause, il y a à proximité deux accès à moins de 10 minutes à l'autoroute et la voie bénie vers les villes de Liège, Namur et même Bruxelles. Cela reste un "gros " villages (un peu plus de 4000 âmes en comptant le grand Verlaine ici ) mais un village quand même. Je dirais même plus... un village hesbignon et qui dit Hesbaye dit.... des champs, des champs et encore des champs. (C'est fini pour la minute géographie!)

C'est un village fermier donc, j'ai parfois droit aux tracteurs qui dégueulassent les routes (voilà pourquoi ma voiture n'a jamais l'air propre XD), à la bonne odeur de lisier typiquement campagnarde, aux fermiers qui doivent récolter à pas d'heures (c'est le rythme des semailles qui impose ça!) 

J'ai obligatoirement besoin de ma voiture pour faire mes courses, (ou n'importe quoi d'autre) il n'y a pas de trains, pas de trams, de RER et trois bus aller retour par jours... Et comme je suis entourée de champs, je te dis pas pour le rhume des foins...

MAIS...



Je ne souffre pas de la pollution et respire un meilleur air que celui de la ville... enfin... je crois!

Comme j'habite en bordure du village, je me retrouve vite avec des champs de toutes sortes à perte de de vue et j'adore ça! La bonne odeur de ce qui pousse, l'évolution au fil des saisons, pouvoir promener Laïka sans laisse.

Le plaisir de cultiver son jardin et manger ce que l'on récolte. Le plaisir d'avoir un verger et de te faire exploser le bide avec tes propres fruits, de préparer tes propres tartes et confitures.

Quand tout le monde travail et moi pas, c'est le plaisir d'entendre la nature autour de moi, le vent dans les arbres, les petits oiseaux qui chantent... Et se réveiller avec les chant des oiseaux, quoi de plus beau? 


La joie d'observer la faune et la flore, les écureuils, mon couple de pics épeiches, mon couples de pics verts, les bergeronnettes, les rouges queues, croiser des grenouilles et des crapauds... voir tout ce joyeux petits monde se voler dans les plumes...

Laisser le voisin paître ses brebis et agneaux dans la prairie et s’émerveiller de les voir courir, grandir. Ça fonctionne aussi avec les veaux, les poulains...

Observer le vols silencieux des pipistrelles quand la nuit tombe.

C'est se prendre la tête à éviter les renards, les lapins, les lièvres et les faisans quand je rentre tard le soir.

Se coucher dans l'herbe pas un bel après midi d'été et sentir la caresse du soleil sur mon visage.


Savourer la fraîcheur de la rosée au petit matin, l'odeur de l'herbe fraîchement coupée ou celle de l'herbe mouillée après la pluie.

Et la beauté des étoiles une fois la nuit tombée... 

Et cette impression de gâteaux glacés et ce silence tellement reposant quand il a neigé à gros flocons, cette campagne qui se transforme soudainement en décors de film.


Je n'aime pas le bruit de la ville, les gens toujours pressés, l'impression d'être entassé les uns sur les autres. Oui tu as tout à porté de main, en ville, tu peux faire tes courses à pieds, tu peux tout faire avec les transports en communs (quand ils ne sont pas en grèves...) certes je n'ai pas le nez sur les musées ou autres expos... mais il suffit de se rendre à 5, 10 ou même 30 minutes en voiture pour avoir de belles expos dans les châteaux des environs ou les centres culturels.

Je n'ai rien contre la ville et ne souhaite pas déraciner ceux qui y sont bien. Alors respecte mon choix et laisse moi courir à poil  au milieu des champs de blés. 


 Non, tu ne me fera pas changer d'avis, ma campagne, je l'aime et je ne la quitte pas! 

Je pense que ville ou campagne, le but c'est de vivre dans un endroit où on se sens bien et où on peut y construire un chez soi à son image, que ce soi dans un appart' ou une grande maison. 

Et toi, tu es plutôt une citadine endurcie ou une gaga de ta campagne?

Dis moi tout :) 

Cari la campagnarde.







15 commentaires:

  1. Ben moi je suis en centre ville dans une grande ville (les études, puis j'ai pas le permis et pas les moyens d'entretenir une voiture), et certes j'aime bien le côté je peux faire mes courses à pied et me déplacer où je veux quand je veux, mais punaise qu'est ce que la campagne me manque (je viens d'une petite ville au milieu des montagnes). Heureusement qu'il y a beaucoup de vert dans la ville où j'habite, ça compense un peu ^^ Mais je te comprends, dès que j'ai la possibilité je déménage dans une maison au milieu de nulle part ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nulle part pourquoi pas ;) Faire les grosses teuf, pas de voisin qui t'emmerde... AHHHHH le pied!

      Supprimer
  2. Moi, je suis une citadine dans l'âme... mais une citadine de ville modeste... avec maison et jardin... j'aime être à 2 minutes de tout ET cultiver mes légumes et mes framboises, lire dans un hamac ou chasser la limace ^^ Comme tu dis, l'important c'est d'être bien où on vit :) bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ça, c'est le super compromis de la mort qui tue: avoir tout à portée de main ET le jardin ;) Veinarde va ^^

      Supprimer
  3. Quand j'étais gosse j'ai eu la chance de passer mes week ends, mes vacances scolaire et mes été à la campagne car mes parents avaient une maison secondaire dans le jura. Et en semaine je vivais en ville. J'aimais beaucoup jouer dans le jardin, manger les framboises dans le jardin pendant que maman plantait des fleurs ou des légumes. Arrivé à l'adolescence j'avoue que je préférais la ville faire les boutiques être avec les amis. Aujourd'hui mon coeur est plus ville que campagne cependant je rêve d'avoir une maison pour y avoir mon bout de jardin, j'ai déjà mes petites plantes sur ma terrasse actuellement. J'ai beaucoup de chance en plus car notre appartement donne sur une cours et un étang donc j'ai la chance d'avoir beaucoup d'oiseaux qui se balade même des grenouilles en prime l'été qui chantent une fois arrivée la tombé de la nuit.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ce qui est bien avec les points d'eau, ça attire foule de bestioles ;) J'ai un voisin qui à une propriété immense est un énorme étant avec des cygnes... du coup on a droit aux canards, oies et autres animaux sauvages qui sont de passages de temps à autre.

      J'espère que tu pourra réaliser ton rêve ^^

      Supprimer
  4. Je suis une fille de la campagne et je le resterais. J'adore me rendre dans des grandes villes mais uniquement pour une période restreinte car je sais que ma tranquilité et le calme me manquerait bien vite. J'aime ouvrir mes fenêtres et ne rien entendre d'autre qu'on chant d'oiseau, de pouvoir me promener en vélo sans risquer de perdre un poumon dans la pollution...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois qu'on se rejoint sur ce point ^^

      Supprimer
  5. J'ai passé mon adolescence à vivre dans un trou paumé au fin fond de la campagne, le genre d'endroit ou les portables ne captaient pas et ou mes voisins les plus proches étaient les vaches. Comme en plus j'a pas eu le droit d'avoir un scooter pour pouvoir aller voir mes copains du collège et du lycée, j'étais vraiment isolée.
    Ca m'a vraiment fait un choque quand je suis arrivée dans la grande ville à 18 ans. Tout d'un coup, j'étais complètement libre de mes déplacements, je n'étais plus isolée comme je l'étais. J'ai découvert les joies de pouvoir aller ou je voulais sans dépendre de personne. J'avais le métro juste en bas de chez moi et je mettais une demi heure pour arriver de l'autre côté de la ville. J'avais une supérette, et tout ce qu'il me fallait juste à côté, donc quand j'oubliais mon paquet de café, ça me prenait 5 minutes pour aller le chercher. J'avais vraiment beaucoup de choses dans un rayon de 10 minutes à pieds.
    Depuis, j'ai déménagé.
    Aujourd'hui j'habite en banlieue. Je cumule les inconvénients de la ville et de la campagne. Je suis en appartement, donc j'ai des voisins proches, je suis pas côté rue, mais j'ai quand même le bruit de la circulation, le supermarché le plus proche est juste assez loin pour l'être trop à pieds (quand t'as oublié ton paquet de café, tu réfléchis deux fois le matin pour faire les 45 minutes (aller) à pieds), j'ai un bus par heure pour aller jusqu'au métro, les copains qui n'ont pas de voiture réfléchissent deux fois avant de venir, ...
    Le seul avantage que je trouve à mon coin, c'est qu'il y a quelques parcs vraiment sympas ou je peux promener Hatchi sans laisse.
    En définitive, j'aime bien la nature, mais je me sens tellement mieux en ville.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tues donc une citadine ^^ il n'y a pas de problème à ça ^^

      Supprimer
  6. Tu l'as vend bien ta campagne :)
    Perso, j'ai habité Bruxelles un certain temps, maintenant je suis du côté de Charleroi, mais pas dans la ville, ce n'est pas la campagne, il y a quelques bus mais c'est déjà plus calme et plus vert, et je dois dire que ce mix me convient super bien! Et dire que les Bruxellois se demandent pourquoi j'ai déménagé ... s'ils savaient! Mais quel bonheur! Enfin, comme tu dis, chacun ses préférences! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais de temps à autre à Bruxelles voir une amie et elle habite en dehors, c'est calme. Si tu es bien là ou tu es, c'est le principal ^^

      Supprimer
  7. Hello,
    Fiou et moi, je reste dans ma ville ! :P J'ai aussi de beaux paysages, j'y croise aussi des animaux (j'ai déjà vu un renard), tu peux aussi avoir ton jardin et manger ce que tu as produit... ;) Bon, c'est différent, mais pas pire ou mieux. Et j'ai du triple vitrage.
    T'es la souris des champs et moi de la ville alors. :D Héhé.
    ++

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu n'est pas vraiment au milieu de la ville, si? Sinon il faudra vraiment que je planifie une rencontre, si je veux bien me bouger les fesses XD

      Supprimer
  8. Là, je vis en plein centre-ville ! Liège-Palais, peux pas faire mieux. ;) Si ?
    J'ai une belle terrasse sur laquelle je pourrais sans soucis développer un jardin de ville si j'avais eu la main verte. XD Je manque de talent pour ça malheureusement... Mais j'ai essayé et sur le cour terme, ça marchait très bien. Mais comme j'ai mal entretenu. lol
    Allez, trouve le désir de te bouger les fesses !!! :D Je t'attends.

    RépondreSupprimer

Laisse moi une petite bafouille, j'y répondrais.